Voyages

Nice, promenade le temps d’une escale

Cette année j’ai découvert Nice. Et oui entre l’Alsace et la Grèce, passage par Nice.
Logique ? Non pas du tout ! Petit détour en compagnie de mon petit chat.
 
Comme je suis à Paris en ce moment, je me suis dit que retourner sur la Côte d’Azur le temps d’un article pourrait être sympa !
 
Nice, première impression.
En premier premier: “quoi il pleut !!! Il faisait 30 degrés en Alsace et là il pleut ! Génial …”
Voilà. 
Ma fille a tout de suite vu la mer et … la plage !
“On va à la plage Maman?” Mouais c’est à dire qu’il fait 20 degrés et que c’est mouillé ! 
Alors on a fait ce que tout le monde fait à Nice : on a déambulé sur la fameuse Promenade des Anglais.
 
7 km de balade le long de la baie des Anges.
Et là j’ai compris pourquoi ce lieu est mythique ! C’est magnifique cette avenue en bord de mer !
Les façades des beaux hôtels, les palmiers, la promenade, pas de doute c’est la Côte d’Azur.
 
Le gens se promènent, courent, restent assis sur les emblématiques chaises bleues.
Et nous aussi nous avons pris le temps d’apprécier le rythme méditerranéen.
Ce que j’ai aimé à Nice.
La Promenade des Anglais. Ah bah oui j’ai aimé. Parce que j’ai adoré voir ma fille y courir comme une cinglée. Et même les deux jours suivants où j’y étais seule (elle a rejoint son papa en transit à Nice lui aussi), j’ai adoré rester assise à lire ou à écrire face à la mer.
 
Le vieux Nice. Les ruelles étroites, le linge qui sèche aux fenêtres. Les noms de rues en niçois (dialecte occitant).
 
La cuisine méditerranéenne, je dirais même italienne. 
 
Les façades, les jolies portes … je suis une fan de portes !
 
Et les rencontres.
 
Voyager seul(e), c’est rencontrer une nouvelle personne chaque jour.
Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je trouve que je rencontre plus de monde quand je voyage seule.
 
À Nice, simplement en me promenant dans la rue, j’ai fait la connaissance de Pierre Rosso.
Une sacrée rencontre ! Ce monsieur là était cascadeur et faisait les doublures de Belmondo entre autre. Monsieur en pantalon noir, blouson de moto et lunettes de soleil (y avait du soleil). Quelques heures à l’écouter parler de son parcours atypique et de ses rencontres marquantes.
Certaines personnes te font dire: oui la vie ça peut aussi être ça !
 
Et j’ai rencontré Brigitte.
 
Brigitte L. créatrice de bijoux.
Elle est niçoise et accompagnée dans son univers créatif par Macario, son mari.
 
Elle fait le marché nocturne de Nice depuis 12 ans et en hiver il est possible de retrouver ses créations dans des boutiques éphémères à Milan.
Les italiens sont friands de son travail. Et on les comprend.
 
Un brin baroques, résolument vintages et surtout tellement poétiques, les bijoux de Brigitte L. font voyager dans un monde de miniatures et de symboles.
Chaque pièce a son histoire, sa particularité.
 
Pour des mariées aux envies de vintage ou de bijoux uniques:
Quand j’ai vu son travail ma première question a forcément été : “Est ce que tu fais des parures pour de futures mariées?”.
Mais oui bien sûr et heureusement j’ai envie de te dire ! Parce que ses bijoux sont si singuliers et personnalisés que je ne comprennais pas que Brigitte ne soit pas plus connue !
 
Mais son explication a elle est simple: 
 Elle se fait plaisir. Elle me dit en souriant “je m’adapte à tout, sauf à ce que je n’aime pas”. Et là elle me parle de dauphins, ce qui m’a bien fait rire.
 
Chaque bijoux est personnalisé, en cohérence avec sa vision de l’esthétique et des attentes du client.
Coiffes, colliers, bracelets, bagues, sautoirs … tout est toujours unique et c’est un vrai travail de recherches. Un travail collaboratif.
 
Pour Brigitte, c’est le bijoux qui trouve son propriétaire, alors va savoir peut-être y en a t’il un qui t’attends !
Je te laisse avec des photos de Nice.
Dis moi si tu aimes quand je te présente des créateurs que je croise sur ma route.
 
A bientôt ! La prochaine fois je t’emmène à Syros, à Barcelone, ou à Paris, je ne sais pas on verra !
Léa, Kafteuse Voyageuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *