Mariage

Mickael Mahabot photographe Fine Art à la Réunion

 
Tu sais quelle importance j’attache aux belles images !
Si tu parcours ce blog, tu t’en rendras vite compte, j’en parle souvent !
 
Parce que c’est ce que nous léguons à notre descendance !!!!
 
Alors aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Mickael Mahabot ! Il est photographe Fine Art, basé à la Réunion et prêt à sauter l’océan pour venir te photographier, talentueux et a plusieurs particularités.
 
Pour les découvrir, lis la suite 😉
 
1) Hello Mickaël ! Peux tu nous dire qui se cache derrière le photographe ?

Salut. Alors je m’appelle Mickaël Mahabot, j’ai 38 ans, heureux papa d’un adorable petit garçon, compagnon d’une femme merveilleuse, ancien ingénieur en informatique et aujourd’hui photographe, principalement dans le domaine du mariage.

Pourquoi ce changement de carrière ? A l’origine j’ai fait de l’informatique pour faire des films d’animations et ce n’était pas du tout ce que je faisais. Après avoir travaillé quelques années dans l’innovation j’ai donc décidé de stopper net et de revenir à ma première passion. 

2) Comment est venu cette envie de passer à l’argentique ? Est ce que tu peux déjà nous expliquer ce que ça veut dire 😉

Un photographe argentique, c’est un photographe qui prend des photos « à l’ancienne », c.-à-d. en utilisant des pellicules photos, contrairement au photographe numérique où les photos sont enregistrées sur une carte mémoire.

Les principales contraintes de cette technique « à l’ancienne » sont dans un premier temps le nombre de photos que l’on peut avoir par pellicule (16 pour ceux que j’utilise), on est donc obligé de se promener avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de pellicules.

L’autre principale contrainte c’est qu’on n’a pas la possibilité de visualiser la photo que l’on vient de prendre (il faut attendre le développement pour voir le résultat), il faut donc être très attentif, très rigoureux au moment de prendre la photo : faire attention à ces réglages, à ce qu’il y a dans le cadre, au flou, la photo doit être bonne au moment où on l’a prend.

C’est cette rigueur, cette expertise qui m’a attirée dans cette façon de prendre des photos, car c’est très proche de ma personnalité, rigoureux et un peu perfectionniste 🙂

Prendre des photos en rafale, pour être sûr d’en avoir une bonne n’était pas trop mon style. 

mickael mahabot photographe
3) Tu es un photographe Fine Art … ça veut dire quoi ?

Par définition, le Fine Art c’est l’expression de la vision et de l’imagination d’un artiste, un art développé principalement dans la recherche de l’esthétique et la beauté.

On peut avoir du Fine Art en cuisine (la cuisine gastronomique), en peinture, en sculpture, en decoration florale. En photographie il s’agit de faire en sorte que chaque photo soit vu comme une œuvre d’art. 

mickael mahabot photographe
4) On est bien d’accord, ce n’est pas parce qu’on fait de l’argentique, qu’on fait du Fine Art ?

Tout à fait ! Ce n’est pas parce qu’on est photographe argentique qu’on est photographe Fine Art.

Un photographe numérique peut tout à fait faire du Fine Art, ça ne dépend pas du matériel, mais de sa vision, de ce qu’il souhaite exprimer dans sa photo.

Ça m’arrive d’ailleurs de travailler en numérique si les conditions ne me permettent pas de le faire en argentique. 

mickael mahabot photographe
5) Quels sont les mariages que tu aimes photographier ?

J’aime les mariages où les choix ont été fait avec le cœur avant même tout question de budget.

Parce que cela correspond vraiment à la personnalité du couple, et j’aime les mariages où leurs personnalités sont mises en avant. 

mickael mahabot photographe
6) Est ce que ton style photographique impose des contraintes ?

Tout à fait. Outre de travailler en argentique, mon style se veut être doux et lumineux, et ça me demande de faire un vrai travail avec la lumière, d’autant que je ne travaille qu’avec de la lumière naturelle (je n’utilise pas de flash).

Mais je ne parle pas vraiment de contraintes, en tout cas ça n’en sont pas pour les mariés.

Comme c’est surtout lié à mon style, je m’adapte généralement aux conditions et je conseille le couple dès que cela est possible afin d’obtenir le rendu souhaité

7) C’est comment de t’avoir comme photographe de mariage ?

C’est trop cool !

mickael mahabot photographe
8) Le petit mot de la fin. Qu’as tu envie de dire aux futurs mariés qui auraient envie de te contacter ?

D’abord, choisissez un photographe pour son style et non pas pour ces tarifs ou pour suivre la tendance. Le photographe est responsable des souvenirs que vous allez garder et que vous allez transmettre, et pensez aussi que le sépia était à la mode. 

Ensuite, imprimez vos photos !

Souvenez-vous de ce que vous avez ressentis, pour ceux qui ont eu la chance d’en retrouver, en regardant vos vieilles photos ou celles de vos parents ou grands parents, certes, ce n’est pas très écologique, mais on n’est pas obligé de tout imprimer non plus.

une enquête et expertise des parties avec résidence alternée
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Mikael Mahabot photographe
Tu aimes ses photos ???

Pour le contacter, c’est par là : www.mickaelmahabot.com 

 
Lieu de la séance photo : Villa Laurina
Fleurs : Fleur Enchantée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *